La photogrammétrie chez INFOGEO

En complément de nos services d'acquisition de données Lidar (Topo Lidar) et géophysique (Tesla Mapper et Gamma Mapper), nous avons installé sur notre avion un système complet d'acquisition photogrammétrique à base d'équipements Phase One, reconnu pour la qualité de ses matériels.



Ainsi, nous avons récemment réalisé une orthophoto (le produit final du processus de photogrammétrie) sur un corridor d'une quinzaine de kilomètres et de 200 mètres de large qui illustre bien notre capacité dans ce domaine de la photogrammétrie.



Notre système se base sur les éléments suivants :

- le logiciel de planification iX Plan de Phase One, couplé aux cartes de navigation aérienne, permet de tracer les lignes de vol dans le strict respect de la sécurité des vols, la priorité absolue d'INFOGEO;

- le contrôleur de vol iX Controller, toujours de Phase One, couplé à une centrale inertielle et au logiciel iX Flight, gère le vol (suivi des lignes de vol planifiées) et l'acquisition de données photo (logiciel iX Capture);



- l'appareil photo, un capteur iXu180, toujours de Phase One (!!!) est raccordé à un capteur GNSS recevant les corrections de positionnement grâce à une antenne active en bande L, ce qui permet une précision de positionnement native en XYZ de 10 cm;



- enfin, au sol, une station topo, raccordée au réseau de correction RTK Orphéon, est utilisée pour relever des points de contrôle sol (GCP), ce qui permet in fine après traitement, d'obtenir une précision de positionnement finale de l'orthophoto inférieure à 3 cm, avec une résolution spatiale pouvant varier de 1 à 15 cm, en fonction de la hauteur de vol bien entendu.


Ici, les images ont été acquises à une hauteur de vol de 1000 m au-dessus du sol et une vitesse moyenne de 84 km/h, donnant ainsi une résolution spatiale de 5 cm.



Pour vos besoins en photogrammétrie, sur de grandes surfaces ou de grands linéaires, vous pouvez donc faire appel à INFOGEO, qui offre un tarif compétitif au km2 ou au km linéaire...Et bien entendu dans un cadre beaucoup plus souple que les acquisitions drones, notamment sur des grands linéaires...